La convention

La convention

Quelques années auparavant l'entreprise Disneyland voulait s'installer en France sans succès. Afin de relancer le secteur IV qui dans les années 1980, se développe très difficilement, l'état  voit en l'entreprise Disneyland Paris la solution pour le développer. Il faut savoir que Marne-la-Vallée se divise en quatres secteurs. Chessy et coupvray, les villes acceuillants les parc se situent dans le secteur quatre. 

Le 24 mars 1987 : L'entreprise privé Walt Disney Company et l'état signe un contrat d'une durée de trente ans qui autorise la construction d'un complexe touristique nommé Euro Disney. Le 1er octobre 1994, le complexe touristique change d'appellation afin que l'on localise mieux le parc en Europe le nom du complexe devient Disneyland Paris.

Cette convention donne l'autorisation à cette entreprise de s'installer sur le territoire français mais détermine aussi les programmes et engagements que doivent respecter Walt Disney Company et l'état  français. L'état met donc à disposition pour Disneyland Paris 1 945 hectares de terres sur les 3 233 que possède le secteur IV.

Les parties publiques françaises, c'est à dire l'état, la région Ile de France, le département de Seine et Marne, la SNCF et la RATP ont pour engagement d'équiper au mieux 40 hectares des 1 945 hectares en équipements publics, (écoles, équipements sportifs, services publics, médiathèques, assainissements...). Ces parties publiques françaises s'engagent à améliorer et créer d'autres infrastructures pour mieux desservir Disney. C'est alors que commence la réalisation des équipements d'infrastructure tels que deux gares RER, la jonction des TGV, deux échangeurs autoroutiers. Il y a un prolongement de la ligne A du RER ainsi qu'une voie reliant l'autoroute A4 au parking de Disney. On peut voir que ces engagements ont été tenus, en 2001, c’est l'ouverture d'une nouvelle gare à Serris afin d'accompagner le développement de la ville nouvelle de Marne-la-Vallée. Le public a réalisé toutes les infrastructures de transports, notamment les échangeurs autoroutiers et les gares RER et TGV. Les parties publiques françaises s'engagent d'autre part à mettre en place les procédures publiques d’aménagement (création d'une agglomération nouvelle, mise en place d'un projet d'intérêt général).

 

  Les engagements privés réalisés par l'entreprise privé WALT DISNEY COMPANY, elle doit réaliser les parcs thèmes ainsi que les hôtels et commerces liés à la clientèle touristique, des bureaux et zones d'activités. L’entreprise a le choix libre à propos du choix des promoteurs, de l'agencement et de l'architecture des parcs.

On peut donc voir les conséquences au niveau de l'urbanisme, lorsqu’une station touristique s'installe sur le territoire

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site